lundi 2 avril 2012

Vogue, vole, mon bateau, haut haut haut !


Alors là, j'ai carrément recopié les oiseaux et l'idée sur ce blog que j'aime et qui avait déjà inspiré les maisons de ma bannière.











20 commentaires:

  1. Si poétique !...
    (et le blog qui t'inspire est passionnant)

    RépondreSupprimer
  2. Depuis que tu m'as fait connaître ce blog, je le suis, et j'ai aussi commencé la réalisation de ces mouettes. Les tiennes sont vraiment réussies.

    RépondreSupprimer
  3. Comme une poésie d'enfance... l'idée,la réalisation et le tableau sont magnifiques ! Moi qui ne suis pas du tout manuelle, je suis admirative ! et merci de ton passage sur mon blog :)

    RépondreSupprimer
  4. C'est plein de poésie ! je suis allée faire un tour sur le site dont tu parles... ça fait rêver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as vue, c'est une sacrée artiste !

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup les deux petits personnages et l'équilibre/le duo papier-métal, mais je suis moins convaincue par le rose. Un bleu encre aurait été plus classique mais plus à mon goût par exemple, pour donner du contraste, garder l'esprit marin et le côté poétique, enfance, etc.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, mais les belles idées sont comme les oiseaux, elles volent de tête en tête, semant aux 4 vents...
    C'est doux et poétique comme toujours!
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. l'envol après les pieds englués, chère Epi, comme je les aime! Encore ouvert ton carnet "a qui l'ai-je prêté" en ayant une douce pensée pour toi.

    RépondreSupprimer
  8. Tu crois qu'on a bien fait de monter sur ce bateau, Lilou?
    Mais oui Lilette, fais moi confiance, tu sais bien que je suis ton grand frère et que j'ai sept ans. L'âge de raison elle a dit Mamie.
    J'ai peur, Lilou!
    Mais non, n'aies pas peur, j'ai mon épée. S'il y a des requins, je les tuerai! Et on arrivera en Amérique, on le retrouvera.On n'aura qu'à suivre ces gros oiseaux...
    Dis pourquoi il est parti? Pourquoi il nous a quittés?
    Chais pas, je crois qu'il voulait voyager
    Maman dit qu'il est parti avec une autre dame, je l'ai entendue au téléphone parler avec Tata Sido.
    On va aller le chercher, Lilette, j't'te promets qu'on le ramènera.
    Et maman, elle pleurera plus jamais!
    Les enfants, sortez de ce vieux carton et venez vous laver les mains, on mange!
    mais maman, c'est pas un carton, c'est un vaisseau pour partir en Amérique chercher papa.
    Maman? pourquoi tu pleures? Maman! maman...

    RépondreSupprimer
  9. Ah que je te comprends, j'aime tout tout tout ce que fait Kirsty, et elle m'inspire aussi... à ma manière.
    J'aime beaucoup ton envol de goélands, au dessus de cette fragile embarcation, belle interprétation !
    Bises,
    Sandrine V.

    RépondreSupprimer
  10. Ah que j'aime !!! c'est tellement poétique et imaginatif. C'est fou tout ce qu'on peut faire avec le papier : tu connais peut-être le livre "Paperkraft" (livre en anglais, ed Gestalten)? je viens d'acheter le tome 2 (même si je n'ai pas le 1) : c'est à tomber !! et ta composition irait tout à fait dans ses pages !

    RépondreSupprimer
  11. on le voit voguer autant que le précédent! j'aime beaucoup tes bateaux

    RépondreSupprimer
  12. I am very happy you were inspired to make your own gulls! Thank you for your comments on my blog x

    RépondreSupprimer
  13. Naviguer sur ce bateau avec cet envol de goélands, quel bonheur!!!!

    RépondreSupprimer
  14. patience et imagination , un joli couple qui fait des merveilles !

    RépondreSupprimer
  15. j'adore, j'adore. Je me suis réinscrite à la newsletter pour admirer plus régulièrement!

    RépondreSupprimer
  16. J'aime beaucoup ! Je te souhaite une agréable journée
    JP

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...